Facteurs à considérer avant d’acheter le premier porte-bébé

Choisir son premier porte-bébé n’est pas une tâche facile. L’offre est si grande qu’on s’y perd rapidement. Certaines personnes l’achètent et il sera bien servi, ce qui est une chance ! Mais c’est aussi rare. D’après mon expérience dans le choix de mon premier porte-bébé et les différents ateliers que j’ai faits, il y a tellement de choix qu’il est presque impossible de bien faire les choses la première fois, c’est presque une loterie.

Tissu tissé ou élastique ? Gros comment ? Quel genre de tissu ? Sac à dos ergonomique ? Quelle marque ? Avec bretelles croisées ou non ? Anneaux ou sans anneaux ? Les options sont si variées qu’il est possible que vous vous sentiez confus au point de ne pas être en mesure de prendre une décision. Bien sûr, essayer les différentes options est l’idéal, mais ce n’est pas toujours faisable. Vous pouvez finir par en choisir un, mais si ce n’est pas le bon porte-bébé pour l’usage que vous recherchez et pour votre dynamique familiale, vous pourriez même renoncer à l’utiliser parce que vous n’aimez pas ce que vous avez acheté.

C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire ce billet. Comment savoir ce qu’il faut prendre en compte lors de ce choix ? Quelles sont les caractéristiques qui comptent vraiment pour la décision ? Poser les bonnes questions vous mènera à un achat bon et utile pour votre famille. Dans cet article, je mentionnerai cinq types de porte-bébés qui, selon moi, sont les plus populaires au Portugal : sac à dos ergonomique avec boucle, tissu élastique, tissu, tissu, anneaux d’écharpe et demi-tai.

Commodité

Tout d’abord, le plus important est probablement de comprendre combien de temps vous avez à consacrer à l’apprentissage.
Chaque porte-bébé a une courbe d’apprentissage différente, certaines plus courtes, d’autres plus longues :

Le sac à dos ergonomique est le plus rapide. Vous le mettez la première fois, fermez les boucles, ajustez les sangles et la ceinture, répétez 3 ou 4 fois avec le bébé et c’est fini ;
Le tai du milieu ou le harnais en anneau nécessite un peu plus d’entraînement avant de pouvoir faire un bon arrimage, mais après une semaine, vous pouvez le faire ;
Les tissus et les tissus élastiques exigent plus de dévouement jusqu’à ce que vous fassiez une bonne, sûre et confortable cravate. D’un autre côté, ils permettent différents moyens d’arrimage et différentes positions pour le bébé, ce qui est également bon pour sauver les reins, les cuisses et les genoux de maman.