La machine à coudre élégante et robuste

Rien qu’en le soulevant, ce qui se fait confortablement grâce à la grande poignée rétractable qui permet de le saisir à deux mains, vous pouvez voir la différence par rapport à n’importe quelle autre machine.

Lors de la mise en marche de la machine, une autre agréable surprise se produit : le plan de travail est éclairé de jour grâce aux quatre points lumineux LED correctement positionnés, de sorte qu’il n’y a aucune zone d’ombre.

L’écran tactile est grand et fonctionnel, extrêmement sensible et précis. La saisie d’une séquence de points et/ou de lettres et de chiffres est rapide et facile, même sans utiliser la plume fournie.
Les commandes sont situées sur le côté gauche de l’écran :
En appuyant une fois sur le bouton, le pied-de-biche s’élève de 7 mm, en appuyant deux fois sur le bouton, il s’élève à 12 mm. L’insertion d’épaisseurs exagérées est très simple, et en abaissant le chien d’alimentation, il est possible d’insérer même des tissus délicats tels que le velours sans le ruiner.
La commande de débrayage du transport se trouve à l’avant et est très pratique pour coudre à la main, par exemple pour quilter, réparer, broder à main levée ou fixer des boutons.

En ce qui concerne le chien d’alimentation du tissu, nous tenons à souligner la qualité du matériau avec lequel il est fait, ainsi que d’assurer un traînage professionnel du tissu, a été conçu pour durer toute une vie.
D’autres boutons sont le bouton de démarrage de couture, qui permet de coudre le point ou la séquence depuis le début, le bouton de réglage de la vitesse de couture, le bouton d’arrêt immédiat avec renforcement du point, le bouton pour s’assurer que, lorsque la machine s’arrête, l’aiguille est placée en haut ou en bas dans le tissu. Cette dernière fonction est très pratique lors de la couture de pièces en patchwork ou d’angles, car elle évite d’avoir à abaisser l’aiguille à la main pour la coudre, éliminant ainsi d’éventuels mouvements du tissu. Le bouton Start/Stop vous permet de commencer à coudre même sans pédale, ce qui est pratique pour coudre des coutures très longues comme sur des rideaux ou, au contraire, pour des coutures occasionnelles de quelques pouces.

Le bouton avec le logo en forme de ciseaux active le système de coupe-fil, qui porte les 32 fils au verso et les coupe parfaitement. Cette fonction ne doit pas être utilisée avec des fils doubles comme le cordonetto pour la couture.

Plus bas, dans une position pratique pour l’activer sans lever la main hors du travail, se trouve la commande inverse pour renforcer la couture au début, à la fin ou au besoin.

Sur la partie supérieure, juste en dessous du couvercle, là où le diagramme de points est montré, il y a les 2 porte-bobines, dont l’un est vertical pour utiliser même les bobines les plus encombrantes ou un deuxième fil pour coudre avec une aiguille double. Le chargement du fil dans la canette est également possible pendant la couture, ou directement à partir de l’aiguille sans avoir à retirer la machine, si pratique et rapide.

L’enfilage du fil supérieur est très simple grâce aux passages d’enfilage bien soulignés, l’enfilage automatique de l’aiguille est la touche magique pour insérer le fil dans l’œil sans taches.
L’insertion de la canette dans le porte-bobine est facilitée par les passages de fil indiqués par des flèches et par un coupe-fil pratique, utile pour éliminer le fil en excès. Le couvercle de la bobine agit également comme une loupe et peut être une aide précieuse.
Le remplacement des pieds est rapide avec le système snap, il suffit de quelques secondes pour le décrocher et le rebrancher.
A côté du bouton d’alimentation, il y a un port USB qui vous permet de mettre à jour le logiciel de la machine numéro 710, tandis que sur la Quilt Expression 720 vous pouvez aussi sauvegarder ce qui a été fait avec le Créateur de points.

Un système génial pour que votre machine à coudre Pfaff Expression soit toujours à jour.
Parlons maintenant du vrai non plus ultra des machines Pfaff : le système IDT ou double transport intégré. Le posséder en couture, c’est comme avoir les quatre roues motrices, un système indispensable quand on coud des tissus problématiques, plus de tissus qui ne coulent pas uniformément ! Qui aime voir des carrés ou des rayures qui ne s’harmonisent pas parfaitement à la fin du processus de couture ? Le système de transport double Pfaff est le seul système à avoir des coutures parfaites, même sur le cuir et les matériaux similaires ou plastifiés.